You are currently viewing Découvrez une comparaison de Quarkus et Spring pour votre Stack Java

Découvrez une comparaison de Quarkus et Spring pour votre Stack Java

  • Post category:java
  • Temps de lecture :9 min de lecture

Quarkus et Spring sont deux cadres (frameworks) pour le développement d’applications Java. Bien qu’ils aient des fonctionnalités similaires, ils ont des différences clés dans leur conception et leur approche. Voici une comparaison détaillée des deux :

Quarkus

Quarkus est un framework open source Java créé par Red Hat en 2019. Il a été lancé lors de la conférence Red Hat Summit en mai 2019. Le but principal de Quarkus était de fournir une plate-forme efficace pour le développement de microservices Java basée sur une architecture de conteneur. En combinant les meilleures pratiques de développement de microservices avec les avantages des conteneurs, Quarkus a été créé pour fournir une alternative aux frameworks Java existants tels que Spring Boot.

Fonctionnement de Quarkus

On peut utiliser Quarkus comme framework Java dans des environnements de conteneurs tels que Kubernetes. Il a été optimisé pour fournir des temps de démarrage rapides et une faible empreinte mémoire, ce qui en fait une option idéale pour les applications de microservices. Le framework utilise une architecture de plug-in pour fournir des fonctionnalités telles que la prise en charge de REST, la persistance de données et les tests unitaires. Cela signifie que les développeurs peuvent choisir les fonctionnalités qu’ils souhaitent utiliser et les ajouter facilement à leur projet.

Quarkus prend également en charge une variété de langages de programmation, notamment Java, Kotlin et Groovy. Il est également compatible avec les principaux frameworks Java tels que Spring et Hibernate. Cela signifie que les développeurs peuvent utiliser Quarkus avec leurs outils et frameworks existants.

Extensions Quarkus

Les extensions de Quarkus sont des bibliothèques qui fournissent des fonctionnalités supplémentaires pour le framework. On peut ajouter ces extensions à un projet en utilisant Maven ou Gradle. Elles sont disponibles dans le référentiel de Quarkus. Il existe une grande variété d’extensions disponibles pour Quarkus, notamment:

  • RESTEasy: une extension pour la prise en charge de REST.
  • Hibernate ORM: une extension pour la persistance des données avec Hibernate.
  • Panache: une extension pour la création facile de modèles de données.
  • SmallRye: une collection d’extensions pour les API et les métriques.
  • Kafka: une extension pour la prise en charge de la messagerie avec Apache Kafka.
  • Security: une extension pour la sécurité des applications avec Keycloak et JWT.

Ces extensions permettent aux développeurs de fournir des fonctionnalités supplémentaires à leur application sans avoir à écrire de code supplémentaire. Ils peuvent également personnaliser le comportement de Quarkus en les utilisant.

Mode de configuration de Quarkus

Quarkus utilise un modèle de configuration basé sur des propriétés pour configurer les applications. Les propriétés sont stockées dans un fichier application.properties ou application.yml .sont lues lors du démarrage de l’application. Les propriétés peuvent également être configurées à l’aide de variables d’environnement ou de la ligne de commande.

Quarkus prend en charge la configuration en temps réel, ce qui signifie que les propriétés peuvent être modifiées sans redémarrer l’application. Cela permet aux développeurs de mettre à jour rapidement la configuration de leur application sans interruption de service.

En conclusion, Quarkus est un framework Java conçu pour les applications de microservices basées sur des conteneurs. Il fournit des temps de démarrage rapides et une faible empreinte mémoire, ce qui en fait une option idéale pour les applications de microservices. Les extensions de Quarkus permettent aux développeurs de fournir des fonctionnalités supplémentaires à leur application sans écrire de code supplémentaire. Enfin, Quarkus utilise un modèle de configuration basé sur des propriétés pour configurer les applications.

Spring

Spring est un framework open source populaire pour le développement d’applications Java. On peut l’utiliser pour développer des applications de toutes tailles, des petites applications aux applications d’entreprise.

Rod Johnson a créé Spring en 2002. À l’époque, Johnson travaillait sur un projet de développement d’une application entreprise basée sur J2EE. La complexité de cette plate-forme l’a frustré. Il a donc décidé de créer un framework léger pour simplifier le développement d’applications Java.

Johnson a choisi le nom « Spring » car il pensait que ce framework apporterait un « renouveau » dans le développement d’applications Java. Tout comme le printemps apporte un renouveau dans la nature.

Fonctionnalités

Spring est un framework d’inversion de contrôle (IoC) et de gestion de dépendances. Il offre aux développeurs la possibilité de construire des applications Java à partir de composants simples et réutilisables appelés « beans ». Ces beans sont des objets Java gérés, configurés et assemblés par Spring. On peut injecter des beans les uns dans les autres. Les développeurs peuvent ainsi créer des applications modulaires et évolutives.

Spring offre également un ensemble de fonctionnalités pour faciliter le développement d’applications telles que :

  • la gestion de la persistance des données,
  • la sécurité,
  • la gestion des transactions,
  • la création de services Web et REST.

Spring propose également plusieurs extensions pour couvrir les besoins spécifiques des développeurs. Voici quelques-unes des extensions les plus populaires :

  • Spring Boot : une extension pour faciliter la création d’applications autonomes avec Spring, en fournissant des fonctionnalités telles que la configuration automatique, la gestion des dépendances, etc.
  • Spring Data : une extension pour simplifier l’accès aux données en fournissant une abstraction de la couche de persistance et en offrant une variété de technologies de stockage de données (bases de données relationnelles, NoSQL, etc.)
  • Spring Security : une extension pour la sécurité des applications, offrant une gamme de fonctionnalités telles que l’authentification et l’autorisation, la protection contre les attaques, etc.

Mode de configuration de Spring

Spring offre plusieurs façons de configurer les beans, en utilisant XML, des annotations ou des classes de configuration Java. La configuration XML est la méthode historique. L’utilisation d’annotations est plus moderne et offre une configuration plus concise. Les classes de configuration Java offrent un autre moyen de configurer les beans en utilisant une syntaxe Java fluide.

Les développeurs préfèrent aujourd’hui utiliser la configuration basée sur les annotations car elle est plus lisible et plus facile à comprendre que la configuration XML.

En résumé, Spring est un framework puissant pour le développement d’applications Java. Il offre des fonctionnalités pour simplifier la création d’applications évolutives et modulaires. Les développeurs le mettent constamment à jour et l’améliorent pour qu’il puisse s’adapter aux besoins et aux évolutions technologiques.

Comparaison

Bien que Quarkus et Spring partagent des fonctionnalités communes, il y a des différences clés entre les deux frameworks.

Avec une longue expérience de Spring et en ayant maintenant un bon recul sur Quarkus, je suis convaincu que ma stack Java repose désormais sur Quarkus pour les avantages suivants:

  • Performance : Quarkus est plus rapide que Spring car il utilise la machine virtuelle OpenJDK et la technologie GraalVM pour améliorer les performances.
  • Footprint : L’empreinte mémoire de Quarkus est beaucoup plus faible que celle de Spring, ce qui signifie que les applications développées avec Quarkus peuvent fonctionner sur des machines avec des ressources limitées.
  • Configuration : Quarkus est plus facile à configurer que Spring, grâce à son architecture modulaire.

Laisser un commentaire

dix-huit − un =